14/20 Le comportement inapproprié de W. Allen n’était pas sexuel

Selon le document de la Cour suprême, le comportement inapproprié de Woody Allen envers Dylan Farrow concernait l’intensité de sa relation avec elle, pas l’allégation d’abus sexuel.

Selon le document de la Cour suprême, le comportement «grossièrement inapproprié» de Woody Allen à l'encontre de Dylan Farrow ne concernait pas l'allégation d'abus sexuel.
Sélectionnez l’image pour voir les 20 faits indéniables en un seul coup d’oeil.

Le comportement inapproprié de Woody Allen n’était pas sexuel

Le comportement « grossièrement inapproprié » signalé par le juge Wilk dans le document de la Cour suprême est souvent cité comme preuve que Woody Allen a abusé sexuellement de Dylan.

Mais si nous citons la phrase entière du document de la Cour suprême, et pas seulement deux mots, nous entendons une toute autre histoire à propos de ce comportement inapproprié:

« Le témoignage crédible de Mme Farrow, du Dr Coates, du Dr Leventhal et de M. Allen prouve cependant que le comportement de M. Allen envers Dylan était extrêmement inapproprié et que des mesures doivent être prises pour la protéger. »

Woody Allen est l’une des quatre personnes dont le témoignage est considéré comme crédible. Woody Allen a TOUJOURS nié l’allégation d’abus sexuel portée contre lui par Dylan Farrow, il ne s’agit donc pas d’un témoignage sur cette allégation: Woody Allen n’a pas témoigné contre lui-même.

Idem pour le Dr Susan Coates qui a dit que selon elle Woody Allen n’avait pas abusé sexuellement Dylan. Idem pour le Dr Leventhal qui dirigeait l’équipe de l’hôpital de Yale-New Haven et a déclaré que Woody Allen n’avait pas abusé sexuellement Dylan (il a suggéré que Dylan aurait pu inventer l’agression ou aurait pu être entraînée ou influencée par sa mère, Mia Farrow).

CONTENU RELATIF. Dylan Farrow: 8 mensonges en 9 paragraphes.

En réalité, le comportement « grossièrement inapproprié » de Woody Allen fait référence à l’observation du Dr Susan Coates: « J’ai compris pourquoi elle [Mia Farrow] était inquiète, parce qu’elle [La relation d’Allen avec Dylan] était intense,… je ne la voyais pas comme sexuelle, mais je la voyais comme inappropriée, car elle excluait tout le monde, et elle imposait à un enfant une sorte de reconnaissance qui, selon moi, ne devrait pas être placée sur un enfant. »

Bien qu’il ait été ouvertement hostile à Woody Allen, le juge Wilk a été contraint de déclarer que « les preuves suggèrent qu’il est peu probable qu’il (Woody Allen) puisse être poursuivi avec succès pour abus sexuels ».

Fait précédent et fait suivant

Le juge Wilk était ouvertement biaisé contre Woody Allen.

En raison de la relation de Woody Allen avec Soon-Yi Previn, le juge Wilk était ouvertement biaisé contre lui.
En raison de la relation de Woody Allen avec Soon-Yi Previn, le juge Wilk était ouvertement biaisé contre lui.

La déclaration complète du procureur Maco contredit sa prétention d’avoir une cause probable pour poursuivre Woody Allen.

La déclaration complète du procureur Frank Maco contredit sa prétention d'avoir une «cause probable» (il n'a jamais dit laquelle) pour poursuivre Woody Allen.
La déclaration complète du procureur Frank Maco contredit sa prétention d’avoir une «cause probable» (il n’a jamais dit laquelle) pour poursuivre Woody Allen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *