18/20 Adulte ou enfant, Dylan a toujours modifié son récit

Même en tant qu’adulte, et tout à l’opposé de ce qu’elle ne cesse de répéter, Dylan Farrow a changé sa version à plusieurs reprises concernant la façon dont Woody Allen l’aurait sexuellement agressée.

Même en tant qu'adulte, et tout à l'opposé de ce qu'elle ne cesse de répéter, Dylan Farrow a changé sa version à plusieurs reprises concernant la façon dont Woody Allen l'aurait sexuellement agressée.
Sélectionnez l’image pour voir les 20 faits indéniables en un seul coup d’oeil.

Enfant ou adulte, Dylan Farrow a modifié plusieurs fois son récit d’abus sexuel

Dylan Farrow répète constamment qu’elle a toujours maintenu la même histoire depuis qu’elle a 7 ans. Est-ce parce que tout au contraire les faits la contredisent et indiquent qu’elle a changé son histoire à plusieurs reprises au sujet de l’allégation d’abus sexuel par Woody Allen?

Comme nous l’avons vu précédemment, Dylan Farrow a déjà changé son histoire à plusieurs reprises lorsqu’elle était enfant, allant même jusqu’à déclarer: “J’aime tricher avec mes histoires”.

En tant qu’adulte, elle a également changé son histoire d’ «Agression sexuelle aggravée au premier degré» (pénétration des doigts) à «Agression sexuelle au premier degré» (touchée uniquement).

Ceci est extrêmement important car il n’y a pas de délai de prescription pour «Agression sexuelle aggravée au premier degré». Si donc Dylan Farrow n’avait pas changé son histoire concernant son allégation d’abus sexuels, des poursuites pénales pourraient toujours être possibles.

En modifiant son récit, Dylan Farrow s’est imposé le délai de prescription empêchant la réouverture de son dossier pour poursuite pénale.

Mais Dylan Farrow peut toujours poursuivre Woody Allen devant un tribunal civil, et ce pendant encore plusieurs années.

Et même peut-être au pénal…

Délai de prescription: Dylan Farrow trompe volontairement toutes les victimes d’abus sexuels

Lors d’une interview pour CNN, Christiane Amanpour a interrogé Cate Blanchett, en lui demandant: “Comment juxtaposez vous le fait d’être un partisan #MeToo, un partisan de Time Up, et de garder le silence ou d’avoir travaillé avec Woody Allen?” Cate Blanchett a répondu “… si ces allégations doivent être réexaminées, elles doivent l’être devant un tribunal.”

Alors qu’habituellement elle répond immédiatement, sans doute le signe de son embarras, Dylan Farrow a attendu une semaine entière avant de tweeter: “Peut-être que Mme Blanchett n’est pas au courant du délai de prescription qui empêche mon dossier (et tant d’autres) d’être réouvert…”

Hors, Dylan Farrow peut toujours traduire Woody Allen devant un tribunal civil. En fait, le délai de prescription du tribunal civil du Connecticut n’expirera que lorsque Dylan Farrow sera âgée de 48 ans.

Dylan Farrow n’est pas seule: elle a des conseils juridiques autour d’elle et même son frère Ronan Farrow – il avait 4 ans en 1992 lorsque Moses Farrow avait 14 ans – qui la soutient est avocat. Il est donc tout simplement impossible qu’elle ne sache pas que sans le changement de son récit concernant l’allégation d’abus sexuels, des poursuites pénales auraient pu être une option.

Il est encore plus impossible que Dylan Farrow ne sache pas qu’elle peut encore traduire son père adoptif devant un tribunal civil.

L’état du Connecticut et la notion de “kidnapping”

Dylan Farrow est amie avec Donna Palomba, la fondatrice de l’organisation «Jane Doe No More» pour les victimes d’agression sexuelle. Il y a même un lien vers cette organisation sur le compte Twitter de Dylan Farrow.

Donna Palomba a réussi à faire condamner son agresseur au pénal malgré le délai de prescription grâce à la notion de kidnapping, et ce bien que l’agression se soit passée à son domicile.

Il n’est donc pas possible que Dylan ignore cette option. Un article (en anglais) évoque d’ailleurs cette possibilité à propos de Woody Allen.

Fait précédent et fait suivant

Moses Farrow était présent avant, pendant et après l’événement présumé. Son témoignage confirme les deux enquêtes qui ont innocentées Woody Allen.

Moses Farrow était présent avant, pendant et après l'événement présumé. Son témoignage confirme les deux enquêtes qui ont innocentées Woody Allen et le lavage de cerveau exercé par Mia Farrow sur sa fille adoptive Dylan.
Moses Farrow était présent avant, pendant et après l’événement présumé. Son témoignage confirme les deux enquêtes qui ont innocentées Woody Allen et le lavage de cerveau exercé par Mia Farrow sur sa fille adoptive Dylan.

Le train électrique dans le grenier, décrit avec insistance par Dylan Farrow dans sa lettre ouverte publiée en 2014 par le NYT, n’a jamais existé auparavant.

Le train électrique dans le grenier, décrit avec insistance par Dylan Farrow dans sa lettre ouverte publiée en 2014 par le NYT, n'a jamais été mentionné avant cette date.
Le train électrique dans le grenier, décrit avec insistance par Dylan Farrow dans sa lettre ouverte publiée en 2014 par le NYT, n’a jamais été mentionné avant cette date.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *