17/20 Moses était présent et confirme l’innocence d’Allen

Moses Farrow était présent avant, pendant et après l’événement présumé. Son témoignage confirme les deux enquêtes qui ont innocentées Woody Allen et le lavage de cerveau exercé par Mia Farrow sur sa fille adoptive Dylan.

Moses Farrow était présent avant, pendant et après l'événement présumé. Son témoignage confirme les deux enquêtes qui ont innocentées Woody Allen et le lavage de cerveau exercé par Mia Farrow sur sa fille adoptive Dylan.
Sélectionnez l’image pour voir les 20 faits indéniables en un seul coup d’oeil.

Moses Farrow était présent le 4 août 1992

Dès 1992, Moses Farrow, alors âgé de 14 ans, a déclaré qu’il croyait que sa mère, Mia Farrow, avait inventé l’accusation d’abus sexuel contre Woody Allen. En mai 2018, Moses Farrow, qui est maintenant un thérapeute familial, a écrit un long essai sur sa famille et Woody Allen, défendant son père contre les allégations d’agression sexuelle et décrivant les punitions répétées par sa mère et d’autres abus, et ce qu’il a appelé “une profonde et persistante obscurité au sein de la famille Farrow”.

Trois extraits:

“J’étais présent pour tout ce qui s’est passé dans notre maison avant, pendant et après le supposé événement.”

Moses Farrow, le fils adoptif de Mia Farrow et Woody Allen était présent le 4 août 1992: il avait 14 ans.
Moses Farrow, le fils adoptif de Mia Farrow et Woody Allen était présent le 4 août 1992: il avait 14 ans.

“Pendant la bataille judiciaire, ma mère insistait toujours sur la nécessité de rester unis en tant que famille. Terrifié et battu, moi aussi, j’ai joué mon rôle. J’ai même écris une lettre condamnant Woody, disant qu’il avait fait quelque chose d’horrible et d’impardonnable, et qu’il avait brisé mes rêves. J’ai même lu la lettre aux médias qui se réunissaient régulièrement au bout de notre allée, sachant qu’en faisant cela, je gagnerais l’approbation de ma mère. Cette dénonciation publique de mon père reste le plus grand regret de ma vie.”

“A ce moment, bien sûr, je ne savais rien des six mois d’enquête criminelle menée par la Clinique des abus sexuels sur enfants de l’hôpital de Yale-New Haven, ordonnée par la police de l’Etat du Connecticut. Mais comme ces allégations ont refait surface il y a quelques années, j’ai vu les résultats de l’enquête. Elle conclut précisément que ‘Dylan n’a pas été agressée par M. Allen’, que ses déclarations avaient une ‘qualité de répétition’ et qu’elle était ‘probablement entraînée ou influencée par sa mère’. Ces conclusions correspondent parfaitement a l’expérience que j’ai de ma propre enfance : entraîner, influencer et répéter sont trois mots qui résument exactement comment ma mère a essayé de nous élever. Je sais que Dylan a récemment fait référence à cette théorie de lavage de cerveau comme une ‘diversion’ de notre père, mais ce n’était rien de la sorte. Ce n’était pas seulement la conclusion à laquelle était arrivée une enquête ordonnée par l’État, c’était la réalité de la vie dans notre famille.”

Moses avait déjà écrit sur sa famille et l’innocence de Woody Allen

Ce n’était pas la première fois que Moses Farrow écrivait sur sa famille. En 2014, quatre jours après la publication par Dylan Farrow de sa lettre ouverte dans le New York Times le 1er février, grâce à Nicholas Kristof, l’ami très proche de Mia Farrow, Moses Farrow avait parlé au magazine People, en soutien à Woody Allen. En septembre 2017, dans un nouveau livre sur la carrière cinématographique de Woody Allen d’Eric Lax, Moses a soutenu que sa mère était émotionnellement manipulatrice et physiquement abusive.

En 2018, après l’interview de Dylan à la télévision, Moses Farrow a tweeté (sélectionnez le Tweet pour l’ouvrir sur le compte Twitter de Moses Farrow):

“Tant de fois j’ai vu ma mère essayer de la convaincre qu’elle avait été abusée – et cela a fonctionné. Un jour, j’espère que Dylan pourra échapper à ma mère, affronter la vérité et commencer sa propre guérison.”

Fait précédent et fait suivant

Dès 1992, Moses Farrow, alors âgé de 14 ans, a déclaré qu’il croyait que sa mère, Mia Farrow, avait inventé l’accusation d’abus sexuel contre Woody Allen.

Dès 1992, Moses Farrow, alors âgé de 14 ans, a déclaré qu'il croyait que sa mère, Mia Farrow, avait inventé l'accusation d'abus sexuel contre Woody Allen.
Dès 1992, Moses Farrow, alors âgé de 14 ans, a déclaré qu’il croyait que sa mère, Mia Farrow, avait inventé l’accusation d’abus sexuel contre Woody Allen.

Même en tant qu’adulte, et tout à l’opposé de ce qu’elle ne cesse de répéter, Dylan Farrow a modifié plusieurs fois son récit.

Même en tant qu'adulte, et tout à l'opposé de ce qu'elle ne cesse de répéter, Dylan Farrow a changé sa version à plusieurs reprises concernant la façon dont Woody Allen l'aurait sexuellement agressée.
Même en tant qu’adulte, et tout à l’opposé de ce qu’elle ne cesse de répéter, Dylan Farrow a changé sa version à plusieurs reprises concernant la façon dont Woody Allen l’aurait sexuellement agressée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *