Quand la censure prépare la fin de l’État de droit (Le Figaro)

Pour Laurent Dandrieu, le refus d’Hachette et d’autres maisons d’édition de publier les mémoires du cinéaste Woody Allen sonne comme une immense injustice. Et illustre un terrifiant recul des libertés face auquel il convient de réagir avant qu’il ne soit trop tard.

Woody Allen en tournage à Milan, Juillet 2019
Woody Allen en tournage à Milan, Juillet 2019 MIGUEL MEDINA/AFP

Dans cette famille dysfonctionnelle, les choses sont visiblement plus compliquées que ne le voudrait le simplisme de l’époque, qui réclame un coupable et une victime – le coupable étant de préférence masculin.

Quand la censure prépare la fin de l’état de droit: lire l’article

Lire l’article en entier sur Le Figaro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *